Faut-il miser sur les valeurs pétrolières en 2014 ?

4 avril 2014
Commentaires 0

Faut-il envisager d’investir dans des valeurs pétrolières sachant que le prix du baril est relativement stable depuis maintenant 2 ans, évoluant dans une fourchette allant de 100 à 115 dollars, et que l’offre est offre globalement linéaire ?

Eléments pour investir ou non dans les valeurs pétrolières

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour 2014, tant coté offre que demande.

Une offre qui évolue

Tout d’abord le pétrole iranien devrait faire son retour sur le marché après la levée cet été de l’embargo qui courre depuis mi 2012.
De même, l’Irak et la Libye devraient être à même de produire plus, sous réserve que leurs situations internes respectives s’améliorent.
Enfin, les Etats-Unis ont prévu d’accroitre leur offre sur le marché avec la production issue de l’huile de schiste.

Une consommation de pétrole attendue à la hausse en 2014

Coté consommation, l’année 2014 devrait voir une hausse de la demande, aussi bien du coté des pays émergents que des anciens pays consommateurs qui vont renouer avec la croissance pour la plupart.
Un élément important à prendre en compte est le fait qu’en 2014 , pour la première fois depuis une vingtaine d’années, les Etats-Unis produiront plus de pétrole qu’ils n’en consommeront. Ils passeront donc d’importateur à exportateur.

Investir dans les valeurs pétrolières en 2014 ?

Dans ce contexte peut-on miser sur des valeurs pétrolières dans l’objectif de toucher des dividendes ou de faire une plus-value en cas d’OPA par exemple ?
Investir dans les valeurs pétrolières en 2014 peut s’avérer un pari risqué si on ne sélectionne pas avec soin les valeurs.

On peut ainsi facilement miser sur Total qui reste une valeur sure, délivrant un rendement correct chaque année. Mais on ne fera pas un gros coup avec ce type de valeur.
On peut envisager d’acheter des actions de plus petites entreprises, en attendant qu’elles bénéficient d’une forte progression ou d’un rachat. Ainsi, acquérir des actions de Maurel & Prom peut s’avérer une stratégie gagnante. Mais risquée car rien ne garanti que la petite pétrolière sera rachetée en 2014.

Etant donné que, sauf évènement important tel qu’une révolution ou une guerre dans un des pays producteurs de pétrole, le cours du baril devrait probablement peu évoluer en 2014 il y a donc peu de valeurs pétrolières qui connaitront une réelle envolée de leur cours en bourse ou qui afficheront des résultats annuels bien plus élevés que les précédents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *