investir dans le marché du cloud

18 avril 2014
Commentaires 0

Tags

Le Cloud est certes un terme que l’on entend beaucoup actuellement, parfois, voire souvent, mal utilisé. Il n’est reste cependant pas moins vrai que le marché du cloud, ou informatique dans les nuages comme l’ont traduit de façon un peu maladroite les français, est un secteur promis à un bel avenir.

L’essor à venir du cloud

La société d’étude IHS Global Insight estime que les revenus tirés du marché du cloud vont fortement augmenter au cours des prochaines années. Le marché devrait ainsi passer de 145 milliards de dollars en 2013 à 174 milliards en 2014 pour ensuite atteindre 235 milliards en 2017.
Les spécialistes estiment que le cloud permet aux grandes entreprises d’économiser jusqu’à 70% par rapport à des solutions de sauvegarde de grande envergure en interne.
Trois types d’offres de cloud existent actuellement, toutes trois promises à un bel avenir : IaaS (Infrastructure as a Service), Saas (Software as a Service) et PaaS (Platform as a Service).

Comment investir dans le cloud

Pour profiter de l’essor du cloud, deux solutions majeures s’offrent aux investisseurs : soit acheter des actions des leaders du marché du cloud soit acheter des parts de petites sociétés non cotées avec l’espoir qu’elles soient rachetées par de grosses structures.

Investir dans des leaders du cloud

Les plus connus sur le marché du cloud sont actuellement Google et Amazon, qui se livrent une guerre acharnée, en proposant toujours plus de services et en baissant régulièrement leurs tarifs. Amazon Web Services a maintenant plus de 8 ans d’existence et compte des clients très prestigieux tels que la CIA et Dow Jones, ce qui rapporterait à Amazon pas moins de 6 milliards de dollars par an.
En achetant des actions de Google ou d’Amazon on va ainsi miser sur une hausse du cours de l’action qui sera dopée par les bons résultats financiers dont le cloud sera un élément important.

Investir dans des outsiders en vue d’un rachat

L’autre possibilité pour surfer sur le cloud est d’investir dans de petites sociétés qui ont développé des solutions techniques innovantes et qui pourraient bien être rachetées par des grands noms de l’informatique. C’est par exemple ce qui s’est passé en février 2014 quand IBM a racheté Cloudant, une société de moins de 6 ans spécialisée dans le Database-as-a-service. D’autres sociétés telles que SAP, Oracle ou encore Dell pourraient bien elles aussi racheter des « petits acteurs » du cloud pour tenter de rattraper leur retard. Mais c’est sans compter sur la volonté de Google et Amazon qui comptent bien continuer à rester les maitres du cloud, en rachetant à coups de milliards d’euros des petites sociétés spécialisées dans le cloud.

Le marché du cloud est donc un marché porteur sur lequel on peut investir dans le but de réaliser des plus values sur le cours terme, 2 à 3 s’avèreront sans doute suffisants, à condition bien sur de bien sélectionner les sociétés dans lesquelles investir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *