Investir au Maroc en vue de la retraite -

7 avril 2015
Categorie
Immobilier
Commentaires 0

Vous êtes encore en activité et disposez de quelques liquidités. Plutôt que de les conserver sur des placements peu rémunérateurs, pourquoi ne pas acheter un bien immobilier au Maroc, où vous pourrez séjourner pendant vos vacances dans un premier temps puis de façon prolongée ou définitive quand vous serez à la retraite ?

Car le Maroc présente plusieurs avantages. Tout d’abord les prix de l’immobilier, même s’ils ont grimpé, sont encore abordables. Ainsi, le prix du mètre carré à Casablanca, l’une des plus importantes villes, varie entre 1000 et 2000 euros pour des biens de milieu de gamme, soit moins que leur équivalent à Orléans ou Nantes.
Du fait de prix contenus et d’une demande de location assez soutenue, si un propriétaire met en location son bien immobilier marocain, il peut espérer en tirer une rentabilité annuelle de l’ordre de 5%, ce qui est quasi impossible aujourd’hui pour un bien situé dans une grande agglomération française.
Troisième avantage, et non des moindres, un français pourra venir habiter temporairement ou définitivement au Maroc une fois à la retraite. Et dans le cas d’une installation non temporaire il deviendra résident fiscal marocain, ce qui lui permettra de bénéficier d’une fiscalité très douce, comparable à celle proposée par le Portugal pour attirer les retraités français.
Car un retraité qui se domicilie au Maroc bénéficie d’un abattement d’office de 40% sur sa retraite, abattement qui est porté à 80% si la retraite est versée sur un compte marocain en dirhams non convertibles. Sachant que le cout de la vie au Maroc est de 50 à 70% inférieur à celui de la France, on comprendra facilement pourquoi tant de retraités sont tentés : climat agréable, coût de la vie réduit, fiscalité light.

On peut tout à fait imaginer aussi le cas d’un couple de jeunes retraités, vendant sa résidence principale acquise il y a plus de 20 ans pour un prix de 250 ou 300.000 euros et qui pourra s’offrir de l’ Immobilier de luxe à Marrakech où une villa de 3 chambres se négocie à ce prix.
Quels retraités, ou futurs retraités, ne reverraient pas de couler une retraire heureuse et douce au soleil, sans une charge fiscale constamment en hausse dans une Villa de luxe à Marrakech, avec tout le confort et l’espace nécessaire pour accueillir famille et amis régulièrement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *