Investir dans l'immobilier professionnel -

6 février 2017
Categorie
Immobilier
Commentaires 0

Très souvent les particuliers désireux de se créer un patrimoine immobilier se tournent vers l’achat d’appartements ou maisons qu’ils vont ensuite louer à des particuliers. Rares sont les investisseurs qui achètent des biens destinés aux entreprises ou artisans. Hors, investir dans l’immobilier professionnel peut s’avérer bien plus rentable qu’un investissement locatif à destination de particuliers.

Investir dans l’immobilier professionnel : de nombreux avantages

Le premier, si ce n’est le principal, avantage de l’achat d’un bien immobilier destiné à être loué à des professionnels est le montant de la location. En effet, un même bien loué à une société plutôt qu’à un ménage verra son loyer majoré de 10 à 20% en moyenne.
De nombreuses petites structures peuvent très bien se satisfaire d’un logement pour y exercer leur activité. Dernièrement, nous avons été contacté pour l’achat d’un appartement de type T3, d’une surface de 80 mètres carrés, qui était occupé par une entreprise d’aide au retour à l’emploi présente dans toute la France : ce qui pouvait être deux chambres était devenu deux bureaux et la pièce de vie était transformée en salle de formation. Un autre exemple encore plus frappant : un cabinet comptable qui a installé ses bureaux dans un pavillon : une salle de réunion et 4 bureaux sont désormais le quotidien de comptables qui bénéficient également d’une cuisine et d’une salle d’eau avec WC.
En tant qu’investisseur vous ne devez donc pas vous limiter à la mise en location aux particuliers mais envisager de louer également à des professionnels.

Le deuxième avantage de la location à des professionnels est que ce n’est plus le propriétaire qui paie la taxe foncière mais bien le locataire sur qui cette charge est reportée. Ainsi le locataire professionnel supporte à la fois la cotisation foncière des entreprises (CFE) ou la taxe d’habitation, la taxe de ramassage des ordures ménagères et la taxe foncière. Plus aucune de ces taxes n’incombe au propriétaire ce qui augmente encore la rentabilité. Cependant il convient de préciser que pour que la taxe foncière soit à la charge du locataire professionnel il faut que cela soit spécifié dans le bail.

Enfin, en louant des locaux à des entreprises via une SCI, le loueur peut opter pour l’assujettissement à la TVA au taux de 20%. Cela permettra d’encaisser les loyers TTC (donc avec 20% de TVA en sus) et de déduire la TVA de ses dépenses, hormis les dépenses soumises à la TVA non déductible, ce qui pourra notamment être la cas pour la location d’une voiture ou l’essence dans le cas d’une SCI à l’IS où il devient possible de tenir compte de toutes les dépenses.

On le constate, louer à une société un bien dont la vocation initiale le destinait à être loué à des particuliers présente de nombreux avantages en terme de rentabilité. Qui plus est, en optant pour la signature de baux 3/6/9 vous aurez la garantie d’avoir un locataire qui restera en place pendant 3, 6 voire 9 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *