Etre prudent avec les investissements alternatifs

18 décembre 2014
Commentaires 0

Tags

Si vous souhaitez des rendements plus élevés que les divers livrets / super-livrets, que les actions, que les assurances-vie ou même que les SCPI qui délivrent déjà 5 à 6% par an, vous pouvez être tenté par les investissements alternatifs : on parle ici d’investir dans l’art, dans le vin, dans les pierres précieuses, dans les timbres et pièces ou encore dans les manuscrits anciens. Effectivement la rentabilité peut être au rendez-vous cependant plus la rentabilité est élevée et plus le risque de perdre tout ou partie de l’investissement est élevé. Et l’affaire Aristophil est là pour nous le rappeler.

Bien analyser et réfléchir avant de se lancer dans les investissements alternatifs

L’affaire Aristophil a fait la, petit, une des magazines économiques. Cette société est spécialisée dans l’acquisition de manuscrits, lettres et livres anciens, rares voire uniques. La société proposait à des particuliers d’investir, en achetant des parts en indivision, en leur faisant miroiter des taux de retour plutôt élevés (8% par an exonérés d’ISF). Ce faisant Aristophil a pu se constituer une grosse cagnotte qui lui a permis d’acquérir des manuscrits très rares et uniques des plus grands noms de l’histoire, de Sade à de Gaulle, en passant par Victor Hugo ou encore Napoléon. Mais en achetant à des prix très élevés, la société a aussi quelque peu faussé le marché, valorisant des manuscrits bien au delà de leur estimation.

Tout irait bien si la justice française, après la justice belge en 2012, n’avait pas décidé de mettre son nez dans les affaires d’Aristophil. En effet, la société est soupçonnée d’escroquerie, à la manière du non moins célèbre Madoff, où les fonds des nouveaux entrants ou de ceux réinvestissant leurs gains permettent de payer les investisseurs demandant à récupérer leur mise et les plus-values qui vont avec. On aurait donc bien affaire à une chaîne de Ponzi, du nom de celui qui a mis en oeuvre à grande échelle ce type d’escroquerie.

C’est ici que les quelques 18.000 investisseurs concernés se montrent dépités, puisqu’ils sont en train de perdre leur mise. Car malgré la saisie des comptes de la société et des manuscrits par la justice cela ne permettra pas de couvrir le préjudice est estimé à 700 millions d’euros!
Quelques minutes de réflexion et de recherches avant de réaliser des investissements alternatifs auraient sans doute pu éviter ce type de déconvenue aux investisseurs floués.
D’abord, en faisant une recherche ils auraient découvert que le fondateur de la société Aristophil avait été inculpé dans les années 1990 pour le même type de fraude, non pas sur des manuscrits mais des timbres. Certes la procédure a été abandonnée en 2005, mais des doutes subsistent, surtout parmi les investisseurs floués à qui on avait promis des rendements de 15%.
Deuxièmement, les montants des acquisitions sont bien au delà des prix habituels. Ainsi Aristophil achetait des lettres plus de 300.00 euros quand un produit similaire se vendait moins de 100.000 euros quelques mois plus tôt. Acheter bien au dessus du marché, sans raison autre que faire augmenter artificiellement la valeur de celui-ci est extrêmement dangereux et doit être considéré comme suspicieux.
Troisièmement, des rendements de l’ordre de 8% voire plus dans des biens dont ont a aucune garantie de l’évolution de leur valeur est un très grand risque. Il faut absolument prendre en compte ce paramètre, car comment savoir être certain que al lettre de Napoléon au Comte de Las Cases achetée 325.000 euros vaudra vraiment plus dans 5 ans ???
Enfin, dernier point qui devrait également servir de conseil : si vous décidez d’investir dans des placements alternatifs n’achetez que des biens physiques et non des parts. Ainsi, pour investir dans le vin, achetez des bouteilles physiques, pas des parts d’un supposé achat groupé. Pour investir dans l’art, achetez vous même le tableau ou faites le acheter mais vérifier que vous le possédez bien. Si vous souhaitez investir dans les manuscrits alors courez les ventes aux enchères et achetez ces manuscrits qui vous tentent tant et mettez les dans un coffre fort.

Et ne cédez pas au chant des sirènes qui promettent des rendements élevés et quasi garantis. Plus le taux du rendement est élevé plus le risque de perte l’est également. Et c’est valable pour tous les types d’investissement, aussi biens les investissements alternatifs que l’immobilier, les actions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *